Interfaces, Confinement, Matériaux et Nanostructures - ICMN

Site web du laboratoire ICMN - UMR7374

Accueil > Emploi/Stage > Emploi

Recherche de candidat(e) : chargée de recherche CNRS - section 05

ICMN, Orléans, Campagne 2019

L’ICMN (Interfaces, Confinement, Matériaux et Nanostructures, UMR 7374, CNRS/Université d’Orléans - Orléans) recherche un(e) jeune chercheur(e) désirant postuler au concours de chargé(e) de recherche du CNRS (section 05) lors de la campagne 2019.

Les besoins du laboratoire portent sur les thématiques développées dans les deux axes de recherche du laboratoire :
- Les carbones fonctionnels, environnement et biomatériaux : conception de nouveaux matériaux et étude de leur réactivité et de leur intégration dans des systèmes applicatifs tels que ceux liés à l’élimination et la détection des polluants en milieux aqueux, à la biocompatibilité…
- Les systèmes nanostructurés et confinés : étude du rôle des interfaces et du confinement sur la structure ou l’organisation de nanosystèmes, ainsi que sur leurs comportements dynamiques ou thermodynamiques.

Les compétences et savoir-faire de l’ICMN, reconnus dans l’étude de la matière divisée, vont de problématiques fondamentales : transitions de phases dans les systèmes en situation de confinement, mécanismes réactionnels aux interfaces, adsorption, diffusion, transport …, aux applications potentielles : protection de l’environnement et dépollution de l’eau, catalyse, microélectronique, nanofluidique, nanomagnétisme, cosmétique, santé…

Nous attendons des candidat(e)s qu’ils préparent un projet de recherche de haut niveau visant une meilleure compréhension des phénomènes complexes mis en jeu dans la matière divisée en lien avec la structure et les interfaces. Les objets d’études sont variés tels que les nanomatériaux structurés, le graphène, les matériaux carbonés, les milieux poreux, les fluides complexes confinés, les suspensions colloïdales, les polymères auto-organisés, les nanoalliages, les matériaux hybrides …
Le candidat pourra s’appuyer sur le large spectre de compétences expérimentales du laboratoire permettant une caractérisation de l’échelle atomique à l’échelle micrométrique : microscopie électronique haute résolution, microscopie à champ proche, diffraction et diffusion des RX, synchrotron, spectroscopies XPS, électrochimie, RMN…, ainsi que sur nos compétences reconnues en modélisation moléculaire multiéchelle Monte Carlo et dynamique moléculaire.
Les projets contribuant à renforcer les interactions modélisation-expérience au sein du laboratoire seront appréciés.

Contact : Caroline Andreazza, Directrice de l’ICMN, caroline.andreazza@univ-orleans.fr