Interfaces, Confinement, Matériaux et Nanostructures - ICMN

Site web du laboratoire ICMN - UMR7374

Accueil > Evénement > Séminaires

Jeudi 21 Janvier 2016

14h - bibliothèque de l’ICMN

TEM and STEM Dark field transmission electron microscopy for molecular and cellular imaging

Jeanne AYACHE - CNRS-UMR 8126, “Signalisation Noyaux Inovations en Cancérologie” - Equipe : Microscopie Moléculaire et Cellulaire LM2C, Institut Gustave Roussy, Villejuif.

L’étude des structures cellulaires requiert l’identification et la localisation des composants moléculaires tels que l’ADN, les protéines, les lipides, les complexes nucléoprotéiques, ou nanoparticules, pour comprendre les mécanismes moléculaires impliqués dans l’activité de la cellule. L’imagerie cellulaire classique pour l’observation au microscope électronique requiert de nombreuses étapes parmi lesquelles la fixation chimique ou physique (cryo-méthodes) et l’ajout de contrastants chimiques pour augmenter le contraste dans les images. Nous avons exploré l’apport des modes d’observations non conventionnels en biologie, en utilisant le contraste diffraction et de diffusion pour augmenter le contraste et diminuer voir supprimer l’ajout de contrastants chimiques, pour l’imagerie moléculaire et cellulaire.

Nous avons effectué une étude comparative sur des échantillons appartenant à différents types de cellules : cellules humaines HeLa, cellules animales HC11 contenant des gouttelettes lipidiques, des copolymères et nanoparticules, pour tester l’information chimique et structurale en utilisant des méthodes conventionnelles et non conventionnelles pour l’imagerie moléculaire. Nous avons combinés différents modes d’observation : fond Noir CTEM, fond noir ADF /STEM et HAADF/STEM sur divers types de microscopes à balayage SEM et en transmission TEM/STEM et à différentes tensions.

L’analyse fond noir CTEM et STEM montre une augmentation du contraste des systèmes membranaires dans le cytoplasme (mitochondries, vésicules), des complexes protéiques comme les ribosomes, ou des nanoparticules dans les cellules. Le contraste est fortement amélioré en utilisant l’imagerie STEM, rendant possible l’observation de très fines structures non visibles dans des conditions normales. Ces résultats seront présentés lors du séminaire.